Comment pipeter ? - Meilleures Pratiques

Comment pipeter ? – 10 conseils

Les résultats de pipetage inexacts vous énervent ? Grâce à ces 10 conseils, améliorez vos résultats instantanément :

  1. Veillez à l’équilibre des températures : Amenez la pipette, les pointes et les liquides à température ambiante (si possible)
  2. Maintenez l’angle de la pipette : Maintenez la pipette dans un angle constant inférieur à 20 degrés
  3. Comment aspirer : Aspirez en immergeant les embouts juste sous la surface du liquide (2-3 mm)
  4. Effleurez après avoir distribué : Effectuez un effleurement en retirant la pipette du récipient cible
  5. Pré-humidifiez : Pré-humidifiez en aspirant et distribuant 3 fois le volume nominal
  6. Optimisez la plage de volume : Pipetez dans la plage de volume optimal (35-100 % du volume nominal pour les pipettes à déplacement d'air)
  7. Jetez la première et la dernière distribution : Lors de la distribution de plusieurs aliquotes, il est recommandé de jeter la première et la dernière distribution de la série
  8. Le pipetage des liquides visqueux : Pipetez des liquides visqueux à des vitesses plus lentes et en mode «Pipetage inversé»
  9. Le pipetage des liquides volatils : Pipetez des liquides volatils rapidement et en mode «Pipetage inversé»
  10. Calibrez en fonction de la densité du liquide : Recalibrez votre pipette si la densité du liquide est nettement différente de celle de l’eau
     

Si vous souhaitez, vous pouvez également télécharger les conseils comme poster.

Poster avec les meilleures pratiques du pipetage

Avant de Commencer

1. Veillez à l’équilibre des températures

La pipette, les pointes et les liquides doivent être amenés à température ambiante si l’expérimentation le permet.

Remarque : Les différences de température conduisent à la contraction ou l’expansion du volume du coussin d’air à l’intérieur de la pointe de pipette et la pipette, ce qui peut avoir un impact négatif sur l’exactitude et la précision de la distribution.

Température

Comment Pipeter

2. Maintenez l’angle de la pipette

Chaque fois que possible, maintenez la pipette dans un angle constant pendant tout le processus de pipetage. L’angle ne doit pas dépasser 20 degrés.

Remarque : Changer l’angle de la pipette fait varier la pression hydrostatique à l’intérieur de la pointe. Le volume aspiré ne sera donc pas constant.

Pipette monocanal droite et dans un angle de 20 degrés

3. Comment aspirer

Il est préférable d’immerger les embouts de la pipette juste sous la surface du liquide (2-3 mm) pour pouvoir aspirer le volume voulu. Une immersion trop profonde de l’embout de la pipette augmente le risque d’avoir des gouttelettes de liquide accrochées à l’extérieur de l’embout de la pipette.

Remarque : Le liquide retenu à l’extérieur de la pointe peut entraîner une inexactitude de distribution.

pointe de pipette immergée juste sous la surface du liquide

4. Effleurez après avoir distribué

Après une distribution, utilisez l’une des trois méthodes suivantes pour retirer la pipette du récipient cible.

  • Effleurement de la paroi latérale
    (Méthode standard)
    Retirez l’embout de la pipette en faisant glisser l’extrémité de la pointe le long de la paroi du récipient. Recommandé pour s’assurer d’une distribution la plus précise possible.
  • Effleurement en surface
    Retirez la pointe en effleurant la gouttelette sur la surface du liquide dans le récipient. Recommandé pour un transfert parfait lors d’une distribution de moins de 1 µl. Le fait de mettre la goutte au contact du liquide l’attire hors de la pointe de pipette, ce qui assure une distribution précise.
  • Distribution dans un liquide
    Si la distribution a été faite directement dans le liquide, on considère cela comme une distribution par voie humide et l’effleurement n’est pas nécessaire. Idéal pour les distributions de petits volumes afin de garantir que le liquide ne reste pas sur le côté du récipient.
     

Remarque : Après une distribution, du liquide résiduel reste souvent accroché à l’extrémité de l’embout. Ces techniques éliminent ce liquide résiduel de la pointe.

pointe effectuant un effleurement de la paroi latérale, en surface et une distribution dans le liquide

Optimisation des Performances de Pipetage

5. Pré-humidifiez

Après avoir chargé les pointes sur votre pipette, aspirez et distribuez 3 fois le volume nominal. Cela équilibrera les différences de température et humidifiera l’espace d’air à l’intérieur de la pipette et de la pointe. En négligeant cette procédure, les premières distributions délivrent généralement un volume moindre en raison de l’évaporation.

Remarque : L’évaporation peut également provoquer la formation de gouttelettes à l’extrémité de la pointe, due à la pression de vapeur qui augmente et au liquide qui est éjecté hors de l’embout.

pointe de pipette vide et remplie d'un liquide

6. Optimisez la plage de volume

Les pipettes à déplacement d’air montrent les meilleures performances entre 35 % et 100 % du volume nominal. De plus, le pipetage dans la plage de volume optimal est moins dépendant de la technique et réduit les erreurs de pipetage liées à l’utilisateur.

pointe de pipette remplie de liquide

7. Jetez la première et la dernière distribution

Lors de la distribution de plusieurs aliquotes, il est recommandé de jeter la première et la dernière distribution de la série.

Remarque : Ces deux distributions ne doivent pas être utilisées pour le dosage car elles contiennent les plus grandes erreurs de pipetage. Il est particulièrement important de jeter la dernière distribution car elle contient les erreurs cumulées de toutes les précédentes distributions.

8. Le pipetage des liquides visqueux

Les échantillons visqueux doivent être aspirés et distribués à des vitesses plus lentes à cause du faible diamètre d’ouverture de l’embout et de l’élasticité de la colonne d’air. Comme ils adhèrent également à la paroi intérieure de l’embout, vous devez utiliser le mode de «pipetage inversé» pour compenser le liquide retenu dans le cône.

Remarque : Le mode de «pipetage inversé» permet d’aspirer, en plus du volume choisi, un volume de distribution supplémentaire. La distribution supplémentaire est jetée.

9. Le pipetage des liquides volatils

Pré-mouillez les embouts de la pipette pour humidifier le volume. Les solutions volatiles doivent être pipetées rapidement et en mode «pipetage inversé». Le mode de «pipetage inversé» inclut un volume d’échantillon plus important pour réduire l’effet de l’évaporation sur le volume réel distribué.

10. Calibrez en fonction de la densité du liquide

Des erreurs importantes de pipetage peuvent se produire lorsque des liquides autres que des solutions aqueuses sont utilisés. Recalibrez votre pipette si la densité du liquide est nettement différente de celle de l’eau.

Remarque : Les pipettes sont généralement testées et calibrées en usine avec de l’eau distillée à température ambiante. Le pipetage de liquides de densités différentes donne des résultats inexacts.
 

pointe de pipette remplie de liquide